Site du livre d'Eric Dupin paru le 10 mars 2011 aux éditions du Seuil
Accueil

La fatigue de la modernité

Sur ce site, vous pouvez lire l’introduction et la table des matières du livre, une revue de presse et enfin naviguer parmi un millier de photos prises au cours de mes voyages et réagir à son contenu. Voici la quatrième de couverture:

Dix-sept voyages à travers l’hexagone à l’écoute de nos concitoyens. Dans la France en déclin comme dans celle où l’on se presse, dans les régions industrielles ou rurales, dans les métropoles et les petites villes. Autant de portraits ethnologiques d’une nation infiniment diverse. Se consacrant depuis des années à l’analyse politique, le talent journalistique d’Eric Dupin s’est ici risqué à une vaste exploration de terrain. Le récit de ses observations est passionnant. En voiture, à pied ou à vélo, le reporter est parti à la rencontre de centaines de personnes de tous âges et de toutes origines, exerçant mille métiers. On approche et découvre des agriculteurs, des ouvriers et des patrons, des artistes et des commerçants, des retraités et des jeunes, des curés et des agents immobiliers, des néo-ruraux et des banlieusards. Tous parlent de leur quotidien, de leur lieu de vie, de leur travail ou de leurs rêves.

Le portrait ainsi brossé de notre pays et de ses habitants est à la fois vivifiant et cruellement contrasté. Un fil conducteur relie pourtant ces entretiens : ce que l’auteur appelle la « fatigue de la modernité ». Dans une France qui s’est spectaculairement américanisée, où les territoires sont de plus en plus spécialisés, le désordre planétaire engendre une souffrance sociale très partagée. La mondialisation est sévèrement mise en accusation, l’avenir apparaît plus angoissant que jamais. Ces voyages sans parti-pris nous conduisent aussi à des Français, plus nombreux qu’on ne le croit, qui ont choisi de vivre différemment, souvent loin des grandes concentrations urbaines.

Site internet du livre : voyagesenfrance.info

Eric Dupin est journaliste politique et auteur de plusieurs essais. Ancien éditorialiste à « Libération », il a collaboré à de nombreux titres de la presse française. Il publie actuellement des enquêtes dans le « Monde Diplomatique ».

Parcours des voyages en France

32 commentaires

32 Commentaires

  1. PMB Mercredi 2 mars 2011 12h09

    Pourrait-on avoir votre plan-média (jours et heures) presse radios télés ?

    Merci d’avance !

  2. Oktay Mercredi 2 mars 2011 22h29

    Toutes ses photos sont excellentes, j’ai hâte de lire votre livre!

  3. Eric Dupin Jeudi 3 mars 2011 15h51

    PMB,
    Parler de « plan-média » est peut-être un peu présomptueux. En tous cas, le livre semble susciter un certain intérêt. La rubrique « revue de presse » en recensera les échos. J’y indiquerai aussi les rendez-vous audiovisuels. Pour le moment, je suis invité à l’émission de France-Culture « Du grain à moudre » le 22 mars à 18H20.

  4. PMB Samedi 5 mars 2011 13h50

    Non, c’était juste taquin !

    Je fais passer l’info sur les blogues d’amis.

  5. Emmanuelle Mignaton Dimanche 13 mars 2011 18h13

    J’ai connu ce site grâce au magazine « Marianne », qui a fait sur votre livre un article formidable!
    Et j’aime beaucoup ce site.

  6. Christophe Lundi 14 mars 2011 11h45

    Alors ça y est tu l’as sorti ! Bravo. Je vais certainement en faire l’acquisition… même si les louanges de « Marianne » me rende méfiant :) C’est dire !

  7. stan Lundi 14 mars 2011 18h22

    je connais Éric Dupin au travers Presse citron et je découvre un Éric Dupin nouveau, Très sympa !!Grace à Marianne !!
    Amicalement
    Stan

  8. Eric Dupin Lundi 14 mars 2011 18h46

    stan,
    Eh oui, il y a plus d’un Eric Dupin. Pour ma part, personne n’est parfait, je suis journaliste.

  9. bruno Dimanche 20 mars 2011 09h25

    non,cette france-là n’est pas fatiguée de la modernité,on lui a simplement confisqué les moyens de la concilier.Votre livre est un révélateur,mais je suis frappé par la distance entre votre récit et la réalité.Jde dirige une association à Sommevoire qui conserve les modèles de nombreuses oeuvres qui témoignent de l’architecture du fer que tout citadin méconnati(fontaines wallace,pont Alexandre III,gares, grande halle du Muséum,chef d’oeuvre de l’&rchitecture de la fonte.La France est faite d’une constellation de précieux refuges que la vision ‘moderne’ a occulté ou confisqué. Ce livre est un précieux constat,mais pourrait faire croire que la Haute-marne est irrémédiablement figée dans son déclin.Je connais bien des figures que vous avez présentées dans ce livre.Je ne touche pas l’âme qui les anime.Vous avez surtout dépeint une atttitude fataliste face à l’adversité.Vous touchez surtout du doigt la frgmentation des actions qui concourent à la même direction et là il est évident que les politiques de tous bords ont bien verrouillé les issues.Si nous nous b attons,c’est parce que nous croyons fermement qu’il est possible de réagir mais surtout de fédérer nos énzrgies sinon il sera effectivement trop tard

  10. Pierre-Yves LOCHET Mardi 22 mars 2011 05h54

    Bonjour Eric,
    Quand l’actualité sera un peu moins dramatique, je lirai ton livre avec plaisir.

    Amitiés

    PYL

  11. isebe.jean-michel Samedi 26 mars 2011 19h02

    Pertinent, honnête, lucide, limpide, humain, à la fois éclectique et homogène, très loin de ce microcosme fétide et arrogant pratiquant allègrement l’entre soi et qui entraîne le pays sur une pente saumâtre, je vous félicite encore, M. Dupin, pour votre sens de l’investigation et votre humanisme, valeur se raréfiant à notre époque de surconsumérisme individualiste ! Grâce vous soit rendue de votre talent journalistique et de votre indépendance d’esprit ! Encore bravo. (Je l’ai lu, voire dévoré, en deux jours, c’est vous dire !)

  12. rouard Mardi 29 mars 2011 15h02

    soyez une exception s il vous plait , supprimez toute mention d élite en ce qui concerne le monde politique etc….il n y en a plus depuis un bon moment tant c est le règne de la médiocrité .bravo pour votre livre

  13. Stan Mardi 5 avril 2011 07h44

    j’attends le livre de Éric avec impatience , je l’ai commandé à ma librairie préférée de ST-Maixent- L’école(79). Je vais me régaler !

  14. collin Mardi 5 avril 2011 11h23

    Bonjour Monsieur Dupin,
    Démarche intéressante sans doute mais un peu triste aussi… Quand un journaliste décide de décrire une France « authentique », il se sent obligé de la visiter comme on va au zoo…

  15. Eric Dupin Mardi 5 avril 2011 11h39

    collin,
    Comment pouvez-vous écrire cela sans avoir lu le livre ? Le provincial d’origine que je suis n’a eu aucun mal à rencontrer ces Français si divers sur un pied d’égalité. On ne peut pas faire ce genre d’exploration sans une véritable empathie. Rien à voir avec une quelconque démarche voyeuriste. Je n’ai d’ailleurs pas recherché le « pittoresque » et me suis gardé des caricatures. Vous réviserez peut-être votre jugement à sa lecture…

  16. Osiris Mardi 5 avril 2011 12h08

    Bravo pour cette oeuvre (j’achèterai le livre dès que possible) qui me fait penser (notamment en raison de l’existence même des photos, mais aussi des préoccupations que vous servez) à « La France » de Depardon.

  17. Philippe Chesné Lundi 25 avril 2011 17h05

    Bonjour Monsieur Dupin,

    Je suis en train de lire votre livre, j’en suis à la moitié, je vais attaquer les Cévennes au chapitre 10. Je voulais vous faire part de deux commentaires.
    D’abord, page 198, vous faites dire à Stéphane, travailleur français de Roubaix, qu’il habite en Belgique pour ne pas payer de CSG ni de (C)RDS, et du coup, vous le qualifiez d’émigré fiscal ! Vous n’êtes pas sans savoir que ces deux impôts sont prélevés à la source sur salaire, je ne vois donc pas comment ce salarié pourrait y échapper ! C’est d’ailleurs dans ce sens que nous irons si la gauche passe en 2012(cf les travaux de Thomas Piketty).
    En revanche, page 177, vous livrez avec Jean-Michel Le Boulanger une analyse remarquable sur la mentalité des marins-pêcheurs bretons, leur rapport au danger, à la mort qui induit une certaine inconscience vis a vis de la préservation de la ressource. Excellentissime, je n’y avais jamais pensé.
    Bon, je continue ma lecture de ce livre passionnant.
    Bien cordialement.

  18. Eric Dupin Mardi 26 avril 2011 18h39

    Philippe Chesné,

    Merci pour votre lecture attentive. Oui, c’est vrai, la CSG est prélevée sur le bulletin de paie. Peut-on y échapper si l’on se déclare non-résident français à son employeur, je ne sais ? En tous cas, je vous jure que c’est bien ce que Stéphane m’a dit. Cela m’a tellement frappé que je l’ai rapporté en parlant ironiquement d’évasion fiscale…

  19. Jean-François Bège Vendredi 13 mai 2011 11h57

    Cher Eric,
    J’ai adoré ton livre, simple, efficace, bourré d’informations justes sur la vie des Français d’aujourd’hui. Je souhaite t’inviter à la « Fête des livres » de la Ferté-Vidame, un salon pas du tout comme les autres qui accueille chaque année quatre mille visiteurs sur les terres du duc de Saint-Simon. L’édition 2011 aura pour thème « Mémoire(s) en voyage » et aura lieu le 4 Septembre. Merci de me contacter à l’adresse e-mail indiquée. Bien amicalement.

  20. MoiMoi Jeudi 19 mai 2011 11h06

    Bonjour j ai pas lu ton livre je T écouté sur France par terre Mais c une évidence ton site collecte quoi comme infos WOT le plugin m’informe que ton site web n est pas sur voir pire??????tracker google n est pas en cause mais un fichier .js ou .php

  21. Daniel LENOUVEL Jeudi 19 mai 2011 11h36

    Bonjour,
    Je viens d’écouter l’émission  » service public  » sur France Inter où vous étiez invité. Quelqu’un a dit, je ne sais si c’est vous, qu’il fallait rendre hommage aux associations qui aident les gens en difficulté et qui évitent l’explosion sociale.
    La réflexion qui m’est venue à l’esprit est que finalement, involontairement, ces associations rendent un grand service au système capitaliste en lui permettant de continuer son oeuvre de destruction. Elles arrondissent les effets nuisibles des différentes mesures financières et les rendent acceptables.Le peuple courbe l’échine mais ne se révolte pas…

  22. Chrisnord Samedi 2 juillet 2011 00h06

    Bonjour Eric,
    Je n’ai pas lu votre livre mais je viens de voir ce soir à la TV l’émission Bibliothèque Médicis à laquelle vous participiez. Vous avez très bien résumé la vie aujourd’hui dans nos campagnes. Je fais partie de ceux qui restent très attachés à leurs racines et qui ne rejettent pas pour autant la modernité. J’ai créé un blog qui parle uniquement de ma région l’Avesnois dans le Nord de la France. Dommage que vous ne soyez pas venu chez nous à Fourmies par exemple (taux de chômage 33%, source La Voix du Nord)le Canard enchaîné en a parlé dans ses colonnes et moi dans mon blog : http://chris59132.canalblog.com/archives/2011/04/04/20812704.html
    Peut-être parlerez vous de nous dans un prochain livre ?
    En attendant bravo pour vos interventions pertinentes dans cette émission.
    Bien cordialement,
    Chris

  23. Françoise BAUDRY Vendredi 22 juillet 2011 15h15

    Je viens de terminer la lecture de votre « Voyage en France » ; passionnant ! Si vous veniez à passer dans la Sarthe pour une prochaine « éventuelle suite », je serai ravie de vous accueillir.
    Françoise BAUDRY
    La Tournerie
    72350 SAINT DENIS D’ORQUES

  24. Claude de Nardi Jeudi 25 août 2011 16h15

    Te souviens-tu de Neuville-aux-Bois? Je suis maintenant bordelais .Originaire de Rouecourbe ,village natal d’Emile Combes,J’aurais apprécié une petite évocation laïque…Mais on peut tous changer un jour..ou l’autre!

  25. Francis GRANDON Mercredi 21 septembre 2011 09h38

    Bonjour,

    Lorsque j’ai lu un papier dans le presse concernant la sortie de votre livre, j’ai tout de suite été intéressé par le projet journalistique lui-même, qui se différencie du traitement habituel que l’on fait de l’actu hexagonale, et qui cherche à révéler l’état du pays et des français par un autre moyen que les sondages…
    A la lecture, j’ai effectivement trouvé ce que j’attendais, et je dois dire que le résultat confirme le ressenti que l’on peut avoir, dans son coin de province – en l’occurence le Poitou, pour ce qui me concerne – si l’on s’inquiéte un peu de l’évolution de la société. Je touve également que le sous-titre est bien approprié, qui reflète aussi l’épuisement et le renoncement à la révolte. J’ai fait également un rapprochement saisissant avec le travail photo de Depardon.
    Enfin, vivant actuellement outre-mer, je crois qu’il serait intéressant d’entreprendre le même travail dans ces régions…
    A suivre, donc…
    F. Grandon

  26. suzanne Dimanche 6 janvier 2013 22h09

    J’ai adoré votre livre que j’ai lu d’une seule traite et mon mari également. Mon seul regret: dommage que vous ayez oublié la Corse.

    Peut-ètre dans un autre livre…

    Alors, à bientot, j’espère

  27. mourad Lundi 25 février 2013 21h35

    j’ai suis tunisienn et je recherche sur une voyage a la france

  28. Christopher Wilkes Vendredi 26 avril 2013 16h10

    J’ai lu « Voyages en France » par suite d’un malentendu, ma femme pensant que c’était un récit de voyages touristiques, une source d’inspiration pour mes randonnées à vélo (comme celle de votre chapitre 7, que j’avais déjà fait peu ou prou). Étant un anglais de la droite je n’ai pas attendu grande chose d’un ancien éditeur de Libération, mais j’avais tort. J’ai lu avec plaisir ce compte rendue équitable. L’auteur n’a pas essayé de trouver des excuses pour les maux français dans les patrons voyous, le finance, la mondialisation, les anglo-saxons, etc.

    En fait j’ai de la sympathie avec certains de ses thèmes, comme son approbation des commerces locaux et son dégout pour la surconsommation. Il me semble une évidence que l’Europe doit accepter une forte baisse de son pouvoir d’achat pour réfléchir une perte de compétitivité, déguisé jusqu’ici par le surendettement, et pour en prévenir une pire. Et pourquoi pas ? L’Europe restera relativement riche même avec les voitures plus petites, même si on mange moins de viande, plus de légumes, même si on reste local pour sa nourriture et ses vacances, même si on fait ses courses à vélo (comme les Danois déjà).

    Quant à « la fatigue de la modernité » il me semble la conséquence d’un effort inutile de se raccrocher au passé. La France a tous les atouts pour prospérer dans le monde moderne une fois qu’elle abandonne ses idées fixes.

  29. Farida Dimanche 20 octobre 2013 06h05

    Ce site est tres sympa, j’adore !

  30. florent Lundi 3 février 2014 17h51

    tres bon site internet

  31. Johnd791 Samedi 10 mai 2014 19h59

    I am just seeming both for blog sites which give independent, nutritious commentary on all difficulties or blogging sites which have a liberal or droppedwing slant. Thank you.. dfkbekdggcda

  32. malak Mardi 3 mai 2016 20h44

    La tour eiffel trés jolie wow c’est incroyable

Commenter